Depuis Aot 2013
32301 visites

IMG 2205

PARMÉNIDE
(515 av JC – 450 av JC)

(Source : Traduction Michèle Gaudissart – La Voix de la Révélation – p 131 – Lillian De Waters)
 »Philosophe grec, élève de Xénophane, il établit une distinction claire entre la connaissance relative et la Connaissance Absolue. »
–  »Le Soi n’est jamais né et ne meurt jamais. »
–  »Ce qui est est non-créé et indestructible, seul (Unique),complet, statique (fixe, immuable) et sans fin. je ne peux et ne dois pas te laisser dire et penser que  »ce qui est  » provient de  »ce qui n’est pas » ; car il ne peut, ni être pensé, ni être affirmé que  »ce qui n’est pas » est. »

* PERMANENCE *
–  »Rien ne change, tout est permanent. »
–  »L’expérience des sens est trompeuse et sous l’emprise de l’apparence. Tout ce qui existe est « sans commencement, éternel, homogène, immuable, hors du temps, un, continu ». L’être est permanent. Si ma pensée n’arrive pas à concevoir quelque chose, alors cette chose ne peut exister. Le néant n’existe pas ; l’être c’est la pensée. L’existence du non-être est impossible « Car l’être est en effet, mais le néant n’est pas. » En niant l’idée du néant, Parménide a dévoilé les fondements logiques de tout discours rationnel. »
* Source : http://www.philo5.com/Les%20philosophes/Parmenide.htm
http://www.philo5.com/Les%20philosophes/LesPhilosophesSource.htm

Aurore 2221

Cont@ct: unlouis.tissot@orange.fr

Rencontre sur rendez-vous: 02 41 64 49 09